En ces temps d’impérialisme états-unien , il est bon de se rappeler, ou de découvrir, l’existence d’un homme, Tecumseh, qui se dressa au début du 19ème siècle pour défendre sa culture.

Cette culture qui fût détruite à mesure que les terres des américains « natifs » étaient prises par les très récents Etats Unis d’Amérique.

Une appropriation qui passa par la force armée, bien sûr mais également par la dette, déjà.

Ils fournissaient aux amérindiens des objets ( casseroles, etc ..), ou des médicaments en échange de dettes .Cette stratégie appuyée par Thomas Jefferson porta ses fruits car des Hectares de terres qui fûrent acquises dans le cadre du remboursement de ces dettes, souvent de façon malhonnête. En effet la propriété individuelle des terres n’existant pas chez les amérindiens, cela était un contre-sens au dessus duquel les états-uniens passaient bien volontiers.

Etats-uniens ?

Oui, ceux-ci sont bien souvent improprement appelés « américains » . Le colonialisme et l’impérialisme s’étendant indistinctement dans le champ lexical à tout un continent dont ils ne sont qu’un pays.


Tecumseh

Ce membre de la tribu des Shawnees , apparaît encore aujourd’hui pour bon nombre d’amérindiens comme un icône , un symbole de la fédération des tribus amérindiennes : le pan-indianisme .

Son histoire, épique est décrite de façon synthétique et en français par Herbert C. W. Goltz Jr dans : 

« TECUMSEH », Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5, Université Laval/University of Toronto, 2003 

Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s