Tout commence comme la plus banale des histoires. Un voyage scolaire . Une mère achète à son fils un appareil photo Canon EOS, afin qu’il puisse se faire de beaux souvenirs.

Tout commence donc par hasard. Un hasard qui met dans les mains de cet adolescent l’outil de sa guérison, quand s’abat sur lui une violente dépression. Cela lui semble naturel, il n’arrive pas à mettre des mots sur ce qu’il ressent, alors il va y mettre des images.

Ces tableaux numériques sont un moyen pour lui d’exorciser ses passions, ses émotions les plus douloureuses, les plus sombres. Ils sont aussi pour nous le moyen de mieux comprendre la dépression.

Autodidacte catharsis

Inner Demons

51/365

(9/30) The End

(7/30)

Insomnia

Plus de photos de Christian Hopkins sur sa page Flicker ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s